• ''La vie, voyez vous, ça n'est jamais si bon ni si mauvais qu'on croit'', Une Vie, Guy de Maupassant, 1883
     
    J'avais commencé il a déjà quelques années de cela Une vie de Maupassant. Enfin...j'avais juste lu les trois premières pages, et pour une raison qui m'est inconnue, j'en étais restée là. 
     Avec l'arrivée des beaux jours, des journées interminables qu'on ne sait comment remplir, je l'avais ressorti, lu (en entier), affectionné.
     Je ne suis habituellement pas fan des romans réalistes (préférant les romans romantiques) mais j'ai pourtant très vite accroché à ce roman là. 
     
     L'histoire de Jeanne est des plus banales, une jeune fille qui rêve d'amour, qui rencontre son prince charmant. Seulement, le retour à la réalité est dur. Elle découvre le caractère avare et bestial de son mari, ses infidélités. Jeanne, qui a alors un fils, rejette toute son affection sur lui. Son fils part la laissant seule. S'ensuit des morts, des déchirures dans le cœur de Jeanne.
     Ce roman est la vie de Jeanne avec toutes les désillusions qu'elle entraine, tous les malheurs mais également les petits bonheurs. Ce roman finalement c'est l'histoire de la vie des femmes de XIXème siècle, la vie des femmes de tous temps. La vie qu'elles doivent affronter et également accepter.
     Ce roman, Maupassant l'a nommé Une vie, cependant, il aurait pu l'appeler La vie, car il s'agit bien là de ''L'humble vérité" du destin des femmes.
     
     L'écriture de Maupassant est pleine de descriptions, non sans intérêt. Un partage équilibré entre descriptions et dialogues.
     Le roman commence par « Jeanne » et se finit par ses paroles. Le lecteur suit ainsi son évolution.
     
     
    Ma position
     
     
     Ce roman a été très agréable à lire, un petit morceau de plaisir à lire au soleil !
     Jeanne est une anti-héroïne et c'est cela que je préfère dans ce roman (car l'histoire en elle-même est des plus banales). Maupassant a su décrire la vie avec une simplicité et une beauté sans artifices. 

    votre commentaire
  • -L'ingénu, Voltaire
    -Une ville flottante, Jules Verne
    -Les locataires de la maison jaune, Kate Douglas Wiggin
    -Les fleurs du Mal, Baudelaire
    -Art, Yasmina Reza
    -Une vie, Maupassant
    -Candide, Voltaire
    -Le meilleur des Mondes, Huxley
    -La ferme des animaux, Orwell
    -Boule de Suif, Maupassant
    -La Colonie, Marivaux
    -La chute, Camus
    -L'alouette, Anouilh
    -Germinal, Zola
    -Le Bien et le Mal, Colette


    votre commentaire